MON AVIS SUR LE PROGRAMME « MACRON »

  • Je fais ici un premier commentaire critique de cette synthèse que j’amenderai au fur et à mesure des précisions apportées par Emmanuel Macron.
  • En résumé le programme d’Emmanuel Macron veut à la fois relancer la machine économique Française tout en  s’efforçant de préserver le modèle social Français mais dans un esprit de responsabilité. Il essaie de n’avoir aucun tabou, d’éviter les dogmatismes de tout bord pour proposer un nouveau modèle de société.

Mais dans cette 1 ère édition un certain nombre de thèmes ne sont pas du tout abordés, par exemple, la régulation du capitalisme financier, la justice et pour les thèmes abordés il manque encore beaucoup de précision et de quantification.

Il n’en reste pas moins vrai que c’est un programme très complet qui va au delà de simples promesses avancées pour faire plaisir à un électorat potentiel. Au contraire il s’appuie d’abord sur les notions de travail et de responsabilité comme valeurs indispensables d’un contrat entre l’individu et l’état pour permettre à la fois l’épanouissement individuel  et le développement de notre économie garant de la protection sociale et de l’égalité des chances.

Vous trouverez ci-après mes avis et commentaires sur chacun des thèmes développés dans cette première partie du programme d’Emmanuel Macron.

Je vous invite à lire également l’analyse rédigée par Jean-Marc Sylvestre ici http://www.forbes.fr/politique/emmanuel-macron-concocte-son-mix-fillon-soft-et-hollande-plus/

———————————————————-

Commentaires sur le document « Nos premières orientations Volume 1 »

  • OUI la notion de progressisme selon Emmanuel Macron rejoint ma profession de foi résumée dans mon article « Pourquoi ce blog ? »
    • Oui il faut DEBLOQUER la société française pour réconcilier liberté et égalité pour « une société plus efficace et plus juste »,
    • Oui il faut COMBATTRE « la mondialisation sans règle, sans protection et sans redistribution » mais ceci doit se faire en MODERNISANT l’économie française pour améliorer le sort du plus grand nombre, faire renaître l’espoir et L’INTÉGRER, sans subir, dans une économie mondiale, faute de quoi ce sera la stagnation et le déclin,
  • Cet alignement sur le constat et l’approche ne m’empêche pas d’être critique sur l’état actuel du programme qui est à ce stade trop peu précis et incomplet.
  • ECONOMIE
    • L’objectif d’Emmanuel Macron est de relancer la machine de production en rendant les entreprises plus compétitives y compris sur le marché international par un certain nombre de  mesures :
      • En baissant de façon simple les charges patronales (-6 points),
      • En stabilisant les règles du jeu fiscal pour rassurer les entrepreneurs,
      • En facilitant l’investissement,
      • Dans le même temps il propose de ne pas faire de rigueur dogmatique (la règle des 3 % de déficit vient de nulle part et n’a aucun fondement économique sérieux) tout en optimisant voire en réduisant certaines dépenses publiques et en relançant l’investissement public,
    • Ces propositions vont clairement dans le bon sens , quelques regrets ou suggestions :
      • Il ne fait pas de distinction entre les PME/ETI (Petites et Moyennes Entreprises, Entreprises de Taille Intermédiaire) et les grandes entreprises multi-nationales, c’est à mon sens une FAIBLESSE du programme. Les moteurs des grandes entreprises ne sont pas du tout les mêmes que ceux des PME/ETI, autant il faut LIBÉRER l’énergie des PME/ETI autant il faut OBLIGER les grands groupes d’origine française ou qui puisent une grande partie de leur richesse en France à recréer des emplois en France et à développer l’économie française,
      • Oui il faut réduire les dépenses publiques de fonctionnement et  augmenter leur efficacité, le service public n’a de sens et de raison d’être que si il est synonyme d’efficacité dans l’utilisation des ressources publiques (nos impôts),
      • Oui il faut relancer l’investissement public mais là aussi de façon pragmatique et non dogmatique pour moderniser le service de l’état, le rendre plus efficace (Justice, Police, Défense, Service médical, etc..)  et améliorer les infrastructures (haut débit pour tous pour désenclaver les territoires, transports en commun dans les grandes métropoles, etc..),
      • Emmanuel Macron ne propose rien de concret pour réguler le capitalisme néo-libéral extrême, quelques exemples de mesures qu’il faudrait proposer et mettre en oeuvre :
        • Réguler voire interdire les achats de sociétés par LBO à partir de certains seuils ou lorsque les projets dilapident le bien public national ou sont générateurs de suppressions d’emplois disproportionnées,
        • Séparer les banques de dépôts des banques d’affaires, (la promesse de François Hollande jamais mise en oeuvre) – Rappelons que jusqu’en 1999 c’était le cas aux états-unis et que c’est Bill Clinton ! qui a permis la fusion des 2 types de banques en faisant supprimer le « Glass-Steagall Act » qui datait de 1933,
  • ECOLOGIE
    • Oui il nous faut récréer une GRANDE AMBITION pour une agriculture française de qualité, ce peut aussi être une belle ambition pour l’Europe qui peut faire partie de la relance de l’Europe,
    • Mais rien n’est dit sur le nucléaire et sur les énergies renouvelables,
  •  ECOLE
    • Rien à dire et tout à fait d’accord avec les objectifs affichés,
    • Ces objectifs doivent être traduits en actions concrètes, immédiates et CHIFFRÉS,
    • Bien évidemment une des clés de la réussite est la REVALORISATION des enseignants à la fois en statut mais aussi en salaire,
    • Autres suggestions :
      • Il faut arrêter de baisser chaque année le niveau du BAC ÇA NE SERT A RIEN sinon à faire de la « Com » et décevoir 200 000 jeunes avec un à deux ans de retard et leur faire perdre deux années d’une vie de jeunesse,
      • Il faut au contraire développer plus encore les formations professionnelles et l’apprentissage en alternance,
      • Ceci est tout à fait compatible avec le développement de l’enseignement général pour tous,
  • TRAVAIL
    • Augmenter le salaire net, introduire plus de souplesse dans les contrats de travail (à condition d’améliorer les moyens de retour à l’emploi mais c’est prévu) ça va dans le bon sens, de toute façon on n’a pas le choix !
    • Oui le système de formation doit être ENTIÈREMENT REVU. le système actuel qui jette par la fenêtre en grande partie 30 milliards d’Euros tous les ans est un vrai SCANDALE auquel il doit être mis fin, il est la démonstration d’une inégalité des chances flagrantes entre les cadres et salariés des grandes entreprises et ceux des PME/ETI,
    • Quelques suggestions :
      • Il faut fixer un objectif de baisse du chômage à la fin du quinquennat, l’objectif de diviser par 2 le nombre de chômeurs (3,25 millions au lieu de 6,5 aujourd’hui) proposé par François Fillon est un bon objectif, il est ambitieux, évite les demi-mesures et les effets de manche,
      • Chaque entreprise doit pouvoir « répartir » le travail entre les salariés en cas de difficultés, il est incroyable que ceci soit très difficile à mettre en place en France, aux états-unis par exemple c’est plus facile !, elle est où la solidarité dans ces situations ?
      • Distinguer les mesures pour le PME/ETI des mesures pour les grandes entreprises (Cf ci-dessus),
      • L’organisation syndicale en France doit être revue notamment dans les grandes entreprises, les syndicats « historiques » y ont une faible représentativité. Il faut que les salariés actuellement non syndiqués y soient mieux représentés pour être mieux défendus,
      • Il faut limiter voire interdire les emplois détachés, travailleurs d’autres pays de l’Union Européenne qui travaillent en France, certes au salaire français mais avec des charges sociales du pays d’origine, d’où une concurrence déloyale vis-à-vis des travailleurs français. Il y a en France entre 220 000 et 300 000 travailleurs détachés.
  • SOLIDARITÉ
    • Oui le revenu universel n’est pas la solution. Il est à la fois très couteux, il pénaliserait les classes moyennes, il est contraire à la valeur travail comme source de fierté et d’émancipation et il créerait une tranche de la population « paupérisée » en marge de la société,
    • Oui à une réforme des retraites,
    • Oui à une assurance chômage pour tous notamment aux indépendants, commerçants, artisans qui actuellement cotisent sans y avoir droit ! et aussi aux démissionnaires (avec des limites à définir) pour éviter les démissions déguisées en licenciement et limiter les risques de « burn out »,
    • Oui aux mesures proposées pour financer et piloter ces objectifs, mais ce programme doit là aussi être chiffré,
  • SANTÉ
    • Mon constat : les dépenses de santé augmentent ( de plus en plus de salariés dans la fonction publique hospitalière, montant des cotisations santé qui augmentent que ce soit les cotisations de sécurité sociale ou les cotisations de mutuelles) et l’accès aux soins diminue ? nous sommes depuis quelques années rentrés dans un cercle vicieux non vertueux malgré toutes les opérations de communication de la Ministre de la santé actuelle !! une réforme est donc nécessaire et en urgence …
    • Là aussi il faut préciser les mesures concrètes et chiffrer,
  • TERRITOIRE
    • Sur ce thème « En Marche » reste beaucoup trop au niveau des intentions,
  • LOGEMENT
    • Dans la proposition actuelle une seule mesure concrète « ne pas créer de nouvelles normes de construction » c’est bien mais très insuffisant,
  • IDENTITE
    • « Vouloir la France » pour moi c’est LE SOCLE, il s’agit de retrouver les droits et les valeurs que nous avons construits depuis des siècles et notamment en 1989 c’est SIMPLE mais souvent oublié « LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ« ,
    • J’adhère avec les valeurs décrites en particulier « Chaque personne qui arrive dans notre pays doit donc s’engager à respecter, à défendre nos valeurs : l’égalité entre les femmes et les hommes, la liberté de conscience et de culte, y compris la liberté de ne pas croire« ,
    • Il ne faudra pas hésiter à indiquer les peines encourues par ceux qui d’une façon ou d’une autre s’expriment et agissent contre ces valeurs en n’oubliant pas que la liberté de chacun s’arrête ou commence celle des autres,
  • SÉCURITÉ
    • Le programme proposé va dans le bon sens mais il doit être DURÇI,
    • Quelques suggestions :
      • Sans doute pas d’incarcération des personnes fichées « S » mais mise en examen et si besoin incarcération des personnes qui s’expriment publiquement et qui font du prosélytisme contre les valeurs fondamentales de notre société (Cf chapitre IDENTITÉ),
    • Il manque un chapitre primordial sur la JUSTICE
      • N’oublions pas que le niveau actuel des moyens de la justice française est un des plus faible d’Europe y compris derrière un pays comme l’Italie,
      • C’est sûrement un des domaines où les investissements publics doivent être rapidement augmentés,
  • EUROPE
    • C’est sur ce thème que je suis le plus DÉÇU !
    • J’attendais un nouveau souffle une nouvelle ambition au lieu de cela je trouve des « mesurettes » et des déclarations d’intentions sans souffle !
    • Bref COPIE à REVOIR …..
  • ENGAGEMENT
    • Pour moi c’est le thème de la restauration de la démocratie
    • Là aussi c’est encore assez pauvre, sur ce thème il n’y aurait pas de honte à aller chercher des idées chez Benoit Hamon,
    •  Quelques suggestions :
      • Mettre fin définitivement au mille-feuilles des collectivités territoriales,
      • Diminuer fortement les nombre de députés et de sénateurs,
      • Faire la nuit du 4 août des privilèges des élus nationaux (députés, sénateurs) avec effet immédiat,
      • Prendre des mesures pour rendre impossible la professionnalisation d’élus que ce soit au niveau local ou au niveau national,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *